Miroir aux alouettes

A lire les slogans séparatistes, le canton du Jura serait «jeune et dynamique». Notons qu’aucune statistique ne le confirme. Nous n’en parlons d’ailleurs que parce qu’il sert de propagande éhontée. Posons-nous déjà cette question: un canton aussi économiquement faible, qui obtient plus de la moitié de ses recettes auprès de la Confédération, de la BNS et de la loterie, entre autres, est-il vraiment jeune et dynamique? Si oui, à quoi ça lui sert-il? Il est évidemment le canton le plus jeune parce que le dernier né. Mais il est aussi le dernier dans tous les classements nationaux, ou presque - chômage, salaires, pauvreté, vulnérabilité économique, santé, entre autres. Il est toujours loin derrière le Jura bernois. Il est aussi dernier en civisme: il bat des records d’abstention lors des scrutins, même cantonaux. Cette réalité n’empêche pas les illusionnistes séparatistes de faire croire que seule l’annexion à ce canton «jeune et dynamique» permettrait d’assurer à Moutier «une vraie relance économique». Comment? Avec quoi? Par quelle magie? Mystère et boule de gomme! Qu’ils montrent d’abord leur capacité à relancer leur état modèle! Que sa population n’ait plus à aller gagner chez l’ «oppresseur bernois», notamment, de quoi payer des impôts dans le Jura. Au fait, ne serait-ce pas plutôt l’annexion de Moutier qui pourrait «relancer» leur canton? Ce serait alors au bénéfice exclusif de celui-ci et au détriment de Moutier. Dans les deux cas, nous n’avons rien à gagner et tout à perdre. Nous avons les pieds sur terre, la nôtre, la Prévôté. Nous voterons NON pour qu’ils y restent!

20 Mars 2021