COMMUNIQUÉ

Moutier-Résiste a pris connaissance avec déception et inquiétude de la décision d’une majorité des votants d’approuver l’annexion de Moutier au canton du Jura. Institutionnellement, rien de s’y oppose plus. Nos adversaires séparatistes, après en avoir violemment combattu la simple idée et avoir œuvré pendant un demi-siècle à diviser la population, offrent à présent une «réconciliation» à tout-va. On ne rejette pas l’idée. Par contre, le sens que peut donner à ce mot la partie pro-jurassienne nous laisse perplexes. On en retient surtout la soumission inconditionnelle attendue par un ancien maire séparatiste. Nos adversaires prétendent «tendre la main au vaincu». Nous doutons de la sincérité du propos. Déjà, parler de «vainqueur» et de «vaincu» n’incite pas à la réconciliation. C’est plutôt graver dans le marbre un rapport de dominant à dominé. D’ailleurs, des prises de position séparatistes et l’indigne «réception» de nos élus par les autorités du canton voisin sont bien conformes à nos prédictions.

En retrait pendant la campagne, Moutier-Résiste estime aujourd’hui nécessaire de reprendre la parole. Les années qui viennent seront chaotiques et difficiles pour tous, surtout (mais pas seulement) pour ceux qui ne souhaitent pas vivre dans un canton comme le Jura actuel. La position de Moutier dans sa Prévôté est compromise. Reste à défendre les intérêts de la ville au cours de l’élaboration d’un concordat, d’abord, dans un processus d’«intégration», ensuite. Il ne faudra évidemment pas compter pour cela sur les autorités municipales séparatistes qui n’ont jamais agi que dans les intérêts de Delémont, jusqu’à ses visées expansionnistes sur Belprahon.

Pour nous, aujourd’hui comme hier, c’est «Moutier d’abord»! Nous agirons toujours dans cet esprit. Nous défendons notre population, ses valeurs, ses intérêts, ses particularismes et son avenir. Nous engageons nos concitoyens minorisés à ne céder ni à la résignation ni au découragement. Rien n’est définitif, dès que la réalité supplante les mythes, les fantasmes et les slogans. Et la réalité nous donnera raison! Nous remercions et nous félicitons pour leur lucidité et leur engagement ceux qui soutiennent notre cause. Qu’ils continuent à vivre et à défendre leur identité prévôtoise contre une majorité politique qui veut la nier et la faire oublier, dès lors qu’elle ne lui sert plus de slogan de campagne. «Prévôtois toujours»? Chiche! Nous y veillerons sans compromission ni collaboration avec ceux qui déconstruisent notre cité et dépècent notre Prévôté.

Moutier-Résiste

3 Avril 2021