Sirius

Article paru dans LQJ du 25/04/2018,

sous la rubrique « Débat ». Nous l'accompagnons de notre propre réaction, évidemment plus simpliste.

Un groupe de trois intellectuels réfléchissant sous le label « Sirius », est censé (re)penser le canton du Jura. Il l’observe effectivement de Sirius et a des reproches à lui faire.

Premier reproche : être devenu un canton comme les autres! Horreur!

Horreur, mais erreur : c’est tout de même le canton le plus aidé (56%). Apparemment, ce n’est pas un souci pour ces trois penseurs co[s]miques. Les finances d’un état, c’est terre-à-terre, ordinaire, voire vulgaire. Inutile de s’en préoccuper puisque l’argent tombe du ciel confédéral.

Second reproche : absence d’un «grand projet fédérateur». Le canton n’envisage même pas, trente ans après, de faire du Jura une nouvelle Silicon Valley, un pôle du numérique. Ça déborde véritablement d’imagination.

Pourtant, l’espoir renaît. Tel un soleil se levant au-dessus des cimes du Raimeux, voilà que pointe… Moutier ! Le salut vient du sud, porté par un lumineux tenant de la «révolution permanente» chère à Trotski : Valentin Zuber, fils d’un ancien maire et qui piaffe d’impatience devant l’Hôtel de Ville. Tout comme les trois autres penseurs, il déplore que le Jura ne soit plus un canton révolutionnaire. (Notons en passant que les Jurassiens, aussi pragmatiques que les autres Suisses, n’ont jamais attendu ça). Mais le voilà, ZZ (Zorro Zuber), apportant sa flamme pour rallumer l’esprit révolutionnaire de ce canton assoupi… dont il est un des fonctionnaires. Sa flamme, il l’apportera de Moutier, ville pour laquelle il prétend avoir tant fait. Avec le résultat qu’on connaît : une population profondément divisée pour longtemps, une situation financière désastreuse, la perte garantie de nombre services vitaux et emplois… « compensés » par d’aléatoires postes administratifs déjà occupés à Delémont, Porrentruy ou Les Breuleux !

En résumé, alors que la propagande séparatiste, par la voix d’un maire inféodé, promettait un avenir «étincelant» à Moutier en cas d’annexion au Jura, les choses sont désormais inversées : c'est le destin du canton du Jura qui dépendra de l’arrivée de Moutier et particulièrement de ZZ ! Nous avouons ne pas voir ce qu’une ville « zubérisée » pourrait bien apporter à son éventuel futur canton : incompétence, copinage, clientélisme, guerre de clans, arbitraire et déficits à répétition y règnent déjà en maître.

Sirius Le canton du Jura entre l'Etre et le Néant politique.jpg

25 Avril 2018