Une affaire de clédar

Les séparatistes de "Belprahon dit oui" ne savent plus où ils habitent. D'abord, Belprahon leur a dit non! Ensuite, ils célèbrent le premier anniversaire de leur défaite! Enfin, ils se réunissent devant un clédar comme devant un mur de Berlin… que voudraient élever leurs coreligionnaires de Moutier!

Ils essaient de se consoler en prétendant que leur échec n'est pas le fait des électeurs de la commune, mais celui du canton de Berne. En somme, ils s'efforcent encore et toujours de donner tort à l'Histoire pour la rendre conforme au catéchisme séparatiste.

Pour enjoliver le tout, ils s'accrochent à un recours déjà rejeté par la préfecture pour non respect du délai.

Belprahon Réparer une injustice.jpg

1 Septembre 2017