Moutier - les séparatistes en manque d’inspiration

L’entente des mouvements séparos s’est fendue, la semaine dernière, d’un communiqué par lequel elle voudrait convaincre les citoyens de la perfidie du canton de Berne qui donnerait d’une main pour reprendre de l’autre.

Renonçant aux rengaines éculées des caisses noires (quoique!), de la germanisation et j’en passe, voilà que les chantres de la démocratie dénaturée nous abreuvent d’un nouveau thème de combat ; l’endettement abyssal de l’Etat bernois.

Parler de la paille dans l’œil de l’autre ne permet pas de masquer la poutre qui se trouve dans le sien, vérité éternelle. Il nous suffit de regarder les réussites économiques et financières de l’équipe aux manettes à Moutier pour se convaincre de l’acuité de leur jugement. Pour pallier à leurs erreurs une hausse d’impôt est devenue inéluctable malgré les largesses du canton en faveur de la commune pour l’EJC et le Forum de l’Arc. Et il ne s’agit pas de fifrelins... Encore une remarque, dans cette période d’instabilité économique, le canton de Berne a soutenu les PME de la ville en contribuant au financement des postes de travail affectés à la recherche et au développement, cela à fonds perdu et sans contrepartie. En a-t-on fait autant ailleurs ?

L’état des finances du paradis auquel elle aspire devrait l’éclairer. Des moyens dépassant largement ses possibilités pour l’an prochain ont déjà été engagés, annonce d’un endettement encore plus grand. Cela est d’autant plus inquiétant que Caritas Jura signale un appauvrissement de la population qui se serait accentué dans des proportions inimaginables jusqu’alors. C’est bien triste et l’on ne peut que déplorer le besoin d’assistance de tant de personnes. Mais ce fait incontestable devrait au moins inciter les séparatistes de Moutier à plus de modestie. Quel canton aujourd’hui n’a pas recouru à l’emprunt pour soutenir l’économie tout en luttant contre la pandémie ?

Plutôt que de perdre du temps à étrenner de nouveaux refrains aussi vides de sens que les anciens, apportez donc des propositions susceptibles d’améliorer le sort de votre ville ! Moutier a sa place dans le canton de Berne et dans sa Prévôté. Son avenir n’est assuré que dans son milieu naturel. Vouloir l’en séparer s’est scier la branche sur laquelle la ville est assise.

Pierre-Alain Némitz, Bévilard

(Paru dans le Journal du Jura 19.12.2020)

19 Décembre 2020