Urgences HJU

Lire l'excellent éditorial de Philippe Oudot

Belles promesses ou vilains mensonges ?

Le 31 octobre 2016  M. Valentin Zuber déclarait à la tribune du Conseil de ville de Moutier : “La ville de Moutier peut donc librement choisir son appartenance cantonale sans le moindre risque pour son hôpital."  Plus loin il évoquait la volonté du président de l’Hôpital du Jura et du Gouvernement jurassien “ d’ assurer la pérennité de notre hôpital indépendamment du dossier  institutionnel. “

Or on apprend aujourd’hui que les services des urgences des hôpitaux de Porrentruy et de Saignelégier vont fermer  et qu’il n’y aurait  selon le ministre Gerber,  pas d’exception pour le site de Moutier en cas de changement d’appartenance cantonale.

Sans service d’urgences sur le site de Moutier il n’y aura donc tout simplement plus de médecine interne, beaucoup moins de  chirurgie et plus de formation pour les médecins-assistants...en clair la disparition de l’hôpital de soins aigus à Moutier !

Les belles promesses d’il y a une année ne sont , comme prévu, plus que de lointains souvenirs .

Moutier-Prévôté

Les urgences de l'Hôpital de Moutier déjà sacrifiées par les autorités jurassiennes

Lors de la campagne du 18 juin 2017, le clan séparatiste affirmait avec aplomb et sans vergogne, qu'un changement de canton allait renforcer le site hospitalier prévôtois (« Pour renforcer l’hôpital, votez oui »).

La propagande est aujourd’hui démentie par la réalité. Constatons alors, sans surprise pour nous, que les belles promesses d’hier n’étaient pas censées être tenues au-delà du 18 juin 2017. On est à peine une année plus tard et le canton du Jura annonce la fermeture prochaine du service des urgences des hôpitaux de Porrentruy et de Saignelégier. Au sujet de l’hôpital de Moutier, Jacques Gerber, ministre jurassien de la santé, en a profité pour évoquer sans détour le sort réservé aux urgences de notre hôpital en cas de changement territorial :""Objectivement, il n'y a pas de raisons supplémentaires de penser que le site de Moutier ferait exception à ce concept". Moutier n’est donc même pas un supplément! La population saura apprécier comme il se doit ce nouveau revirement (ou cette «mise au point») qui en dit long sur la capacité du Jura à tenir ses pseudo engagements.

D’ici peu, il en sera donc fini de pouvoir bénéficier d’une perfusion aux urgences de deux des trois hôpitaux jurassiens. Que ceux qui croient toujours à un «Jura miracle» se rassurent. Les perfusions couleront encore à flot, mais pas forcément là où les idéalistes l’imaginent… On en consommera des citernes, mais bien davantage pour éponger les déficits sans fin du système hospitalier jurassien! Perfuser aux urgences ou perfuser une organisation déficitaire insatiable, il faut choisir. Le choix a été fait! 

Moutier-Résiste

A propos des urgences à Moutier Bernadette Tobler

31 Juillet 2018