Réaction du gouvernement jurassien

Qualifier de "sombre" une journée aussi ensoleillée que ce lundi 5 novembre, illustre parfaitement l'aveuglement et la mauvaise foi du clan séparatiste, gouvernement jurassien en tête!

De quel droit celui-ci se permet-il de parler pour Moutier et les Prévôtois? Qu'est-ce qui l'autoriserait à leur imposer sa météo?

Trop c'est trop, comme dit le rejeton Zuber...


«Un jour sombre pour Moutier et le Jura»

Le Gouvernement jurassien déplore la décision de la Préfecture du Jura bernois, quant à l'annulation du vote communaliste du 18 juin 2017

Le Gouvernement jurassien dénonce la décision de la Préfecture du Jura bernois.

« C'est un jour sombre pour Moutier et la République et Canton du Jura. » David Eray et l'ensemble du Gouvernement jurassien prennent acte, mais dénoncent la décision de la Préfecture du Jura bernois de casser le vote communaliste du 18 juin 2017. Lors de sa conférence de presse lundi après-midi, l'exécutif cantonal a pointé une décision politique, « qui manque de preuves ».

Pour le Gouvernement jurassien, le scrutin du 18 juin 2017 avait été hautement surveillé. Il s’étonne donc que la Préfecture du Jura bernois attaque le déroulement de ce vote, d’autant plus qu’elle « le fait sans être en mesure de pouvoir prouver d’éventuelles malversations. »

L’exécutif jurassien admet que des maladresses de la part des autorités de Moutier ont été relevées, mais il doute que celles-ci aient pu modifier l’issue du vote.

Le Gouvernement jurassien dit vouloir prendre le temps d’examiner dans le détail les considérants de la décision, et réfléchir à la suite à y donner. Il rappelle qu’il continuera à s’engager pour que Moutier puisse rejoindre le Jura. /comm-cto

5 Novembre 2018