Communiqué du 22.09.2020

A BON ENTENDEUR, SALUT !

Intéressés par le sort de Moutier dans l’hypothèse d’une annexion au canton du Jura? Dans ce cas, on ne trouvera rien dans la campagne que lancent déjà les séparatistes ! Rien qu’une bernophobie obsessionnelle et gratuite rabâchée depuis 70 ans. Pourquoi Moutier déjà «ville jurassienne» devrait-elle devenir…jurassienne? Parce que! Pourquoi devrait-elle «retourner» dans une «maison» qu’elle n’a jamais habitée, comme l’Histoire le prouve, le dit et le confirme ? Parce que pour les séparatistes, réalité et vérité ont tort. L’idéologie seule peut avoir raison. Avec une bonne dose de cynisme: quand la chancellerie cantonale fait son travail et s’interroge sur l’afflux de nouvelles personnes dépendantes à Moutier, les séparatistes l’accusent de mépris et de volonté d’exclusion, au point que rester dans le canton de Berne deviendrait insupportable! Qui donc instrumentalise les plus vulnérables? Et dans quel but?

Non, pour connaître ce que deviendrait notre ville, c’est dans la campagne pour les élections cantonales jurassiennes qu’on trouvera la réponse. En effet, dans un canton accablé de problèmes économiques et qui s’est lui-même isolé de la Suisse active, quel est l’objectif dominant? L’annexion de Moutier! Le gouvernement jurassien envisage officiellement d’en «faciliter l’intégration» (sic). Comment? En faisant du canton entier (augmenté de Moutier) un cercle électoral unique. L’élection d’éventuels représentants de la ville au parlement dépendrait ainsi à plus de 90% de votes extérieurs. C’est dire que qui se serait opposé à l’annexion n’aurait à coup sûr ni place ni parole dans ce canton. Tout comme Ederswiler!

L’Hôpital du Jura fait aussi sa part dans ce que serait une Pax Raurica qui, en fait de paix retrouvée, signifierait soumission inconditionnelle aux volontés delémontaines. La position de l’HJU est claire: ni urgences ni soins aigus à Moutier. Trop coûteux! L’HJU va dans le sens des séparatistes: notre hôpital ne peut plus être un argument de campagne…puisqu’il n’y aura plus d’hôpital à Moutier! Mais peu importe: tenir à son hôpital ne serait que de l’ «esprit de clocher» primaire.

Moutier-Résiste

22 Septembre 2020